Implants dentaires: pour qui, quand, comment ?

Au cours de ces dernières années, l’implantologie dentaire a connu un véritable succès, jusqu’à devenir la solution de choix pour remplacer une dent de façon permanente. Mais quand avoir recours aux implants dentaires ? À qui s’adresse l’implantologie ? Comment se déroule l’opération ? Parcourez ce guide pour découvrir les réponses à toutes ces questions !

Quand avoir recours aux implants dentaires ?

L’implant dentaire est une racine artificielle le plus souvent en titane qui se fixe sur l’os de la mâchoire avec une visse. L’implant agit comme la racine d’une dent naturelle. Il supportera donc la couronne ou prothèse dentaire. Composé d’un matériau biocompatible, le titane s’adhère facilement aux tissus humains. La pose d’implants dentaires est ainsi réalisée lorsqu’une ou plusieurs dents sont manquantes. Ceci peut arriver lorsque la dent a été extraite ou bien lorsqu’elle est tombée suite à un traumatisme ou un accident. Cette solution de remplacement n’est pas l’incontournable, mais quand cela est possible, c’est la solution à privilégier. C’est une technique qui permet d’éviter les bridges qui nécessitent la mutilation de dents saines. Elle permet de retrouver une fonction de mastication, un meilleur confort au quotidien et une esthétique dentaire comparable à celui de la dentition, naturelle.

À qui s’adresse l’implantation dentaire ?

L’implantologie dentaire est une procédure proposée aux patients qui ont perdu une ou plusieurs dents à l’exception des enfants. Cependant, l’os de la mâchoire d’une personne souhaitant se faire poser un implant dentaire doit être en bonne santé, de volume suffisant et surtout une cavité buccale assainie au maximum, pour que l’opération réussisse. Ainsi les caries ainsi que les éventuels problèmes de parodontie doivent être traités avant de réaliser toute intervention. Il est bon de noter que la pose d’implant dentaire est particulièrement déconseillée pour les patients atteints de maladies valvulaires, de pathologies graves (cancer, sida déclaré…) et autres maladies (problèmes cardiaques, diabète non stabilisé, dépression…). L’âge ne constitue pas de contre-indication à l’implantologie dentaire. Néanmoins, chez les enfants, il faut attendre la fin de la croissance des maxillaires (en général 17-18 ans).

Comment se passe la chirurgie pour la pose d’un implant dentaire ?

La façon dont est placé l’implant dépend du cas, du type d’implant et de la dent à remplace.  Certains implants exigent deux ou trois séances et ne peuvent être surmontés de la couronne qu’après plusieurs mois de cicatrisation. Mais avant toute intervention, le praticien évalue l’état de santé bucco-dentaire du patient afin de pouvoir lui proposer la solution la plus adaptée. Un examen clinique souvent complété par une radiographie de la mâchoire doit être réalisé, ainsi que différents examens de scanner pourraient être demandés afin de déterminer si vous êtes en mesure de recevoir l’implant dentaire.

La mise en place de l’implant dentaire se fait en plusieurs étapes et est réalisé sous anesthésie locale par un implantologue dentaire. Il faut compter quelques semaines à quelques mois pour avoir le résultat final. En effet, l’implantologie est une chirurgie et c’est le temps de cicatrisation qui rend le processus assez long.

Laisser un commentaire